Une grève reconductible est annoncée le 10 juin par des organisations syndicales. La CFDT dénonce cette mise en scène visant à faire croire que ce rapport de force programmé serait à l’origine des avancées sociales déjà négociées par la CFDT. Ces organisations syndicales prennent le risque d’une remise en cause d’une réforme attendue par tous. Pour la CFDT, le statu-quo serait la preuve de l’incapacité de la SNCF à répondre aux besoins de la Nation.

 

 

Partager cet article sur les Réseaux Sociaux:

WordPress:

J’aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :