C’est officiel, l’État vient de publier un appel européen à candidature pour l’ouverture à la concurrence des lignes TET Nantes-Lyon et Nantes-Bordeaux. Demi-surprise, le lobbying et autres menaces par voie de presse de certaines entreprises ferroviaires de boycotter l’appel d’offres de l’État ont porté : comme elles le réclamaient, la maintenance des trains fait partie intégrante de l’appel d’offres.

Lire le tractTélécharger

Partager cet article sur les Réseaux Sociaux:

WordPress:

J’aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :