Réponses apportées par le président Farandou

Notre Groupe public a été profondément marqué par le
conflit social de 2018. Moins de 18 mois plus tard, le mouvement actuel sur les retraites – d’une ampleur historique – aggrave
les fractures. La SNCF ne peut pas se permettre un tel gâchis. Les cheminots et la SNCF méritent bien mieux.

dolor. Aliquam elementum mi, risus sit quis, in mattis
%d blogueurs aiment cette page :