DROIT D’ALERTE CORONAVIRUS

Devant l’absence de communication et de mesure pour « tenter » de protéger ses salariés, la délégation CFDT dépose un droit d’alerte.

Chaque jour de nouveaux cas d’infections, de propagations sont constatés et depuis peu dans certaines villes d’Italie proche de la frontière Française.

Depuis les préconisations du Temps Réel de l’entreprise en date du 27 janvier 2020, aucune communication ni aucune mesure n’ont été prises pour assurer la protection des salariés.

eget in elit. vulputate, amet, felis eleifend id,
%d blogueurs aiment cette page :