Un accord qui assure l’avenir de nos retraites complémentaires.

 

agirc-arrco-1

Les régimes de retraites complémentaires Arrco et Agirc étaient en danger. Si rien n’avait été fait, il aurait été impossible dans quelques années de verser les pensions à leur niveau actuel. Les compléments de retraite représentent un tiers de la pension pour un ouvrier ou employé et jusqu’à 60 % pour un cadre supérieur. Depuis 1947, cette partie des retraites est gérée par les syndicats et le patronat, sans intervention du gouvernement.

Lire le Tract

ut porta. risus. et, Lorem dapibus quis vel, non venenatis ipsum Donec
%d blogueurs aiment cette page :